Thibaud Martinetti

Thibaud.Martinetti-at-unibas.ch

Thibaud Martinetti est doctorant en littérature française moderne et contemporaine auprès du Professeur Hugues Marchal à l’Institut d’Etudes françaises et francophones de l’Université de Bâle. Après des études de littérature française et de philosophie à l’Université de Neuchâtel et à l’Université de Fribourg, il participe actuellement au projet FNS – Sinergia « Poetik und Aesthetik des Staunens », réunissant les Professeurs Mireille Schnyder (Université de Zürich), Johannes Bartuschat (Université de Zürich), Nicola Gess (Université de Bâle) et Hugues Marchal (Université de Bâle).

Pour en savoir plus : http://www.staunen-projekt.com/index.html

 

Domaines de Recherche

Littérature française et histoire naturelle/science de la nature au XIXe et au XXe siècle

Littérature de vulgarisation et poésie scientifique au XIXe et au XXe siècle

La poétique de l’étonnement au XIXe et au XXe siècle

Le merveilleux-scientifique

 

Projets de Recherche

Poétique de l’insecte dans la littérature des XIXe et XXe siècles (titre provisoire)

Dans le cadre du projet FNS – Sinergia « Poetik und Aesthetik des Staunens », et sous la direction du Professeur Hugues Marchal, mon travail de thèse a pour objet d’analyser les rapports étroits entre la littérature française et l’entomologie au XIXe et au début du XXe siècle. Au XIXe siècle, les ouvrages consacrés aux insectes sont innombrables, venant enrichir le savoir déjà fécond du siècle précédent. En France, Latreille, Duméril ou encore Lamarck prolongent les études de Linné et contribuent au renouvellement de la classification systématique des espèces pendant que Dufour travaille à l’observation et à la description des modes de vie de l’insecte à la suite de Réaumur et de Bonnet. Dans ce contexte, la poésie didactique se raréfie à la fin de l’Empire pour laisser place à une prose de la nature qui comprend de nombreux textes portant sur les insectes dont les auteurs les plus connus sont Charles Nodier, Jules Michelet, Jean-Henri Fabre et Maurice Maeterlinck. Dans ces ouvrages à la frontière des genres, l’insecte est au cœur d’une réflexion touchant à la philosophie, au devenir des espèces, à la sociologie, voire à la politique, mais pose aussi un problème esthétique lié à la notion de vulgarisation, que nous pourrions résumer ainsi : pourquoi, comment et pour qui écrire l’insecte ? Cette réappropriation de l’insecte par la littérature s’accompagne d’une esthétique de l’étonnement permettant aux écrivains de justifier l’étude de ces êtres minuscules a priori insignifiants, et de traduire à la fois l’impuissance de la raison face à la réalité « merveilleuse » de leurs mœurs et techniques, et l’étonnement inquiet surgissant face à l’altérité radicale de leur physiologie. Mon corpus comprendra aussi bien des poèmes, des contes et des récits que des ouvrages de vulgarisation et des méthodes initiant à la pratique de l’art entomologique selon la formule de M. Le Roux. Il s’agit d’une littérature variée qui mérite tout notre intérêt puisqu’elle permet de mieux comprendre les rapports intimes et parfois contradictoires entretenus entre les savoirs poétiques et scientifiques dans ce vaste champ de constructions théoriques allant du XIXe au début du XXe siècle.

 

Publications

« La Vie des abeilles de Maeterlinck : le "vol nuptial" de la vulgarisation et du symbolisme », Actes de la journée d'étude Littérature et science au XIXe siècle, publiés dans la revue Épistémocritique [à paraître].

« Du "merveilleux vrai" au sublime scientifique : Poétique de la découverte dans les Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre », Actes des journées d'étude La Découverte scientifique dans les arts : persistance et mutation de la merveille du XIXe siècle à nos jours, publiés dans la revue Arts et savoirs [à paraître]. 

« Michelet, la Suisse et le Sublime », Les Echanges littéraires entre la Suisse et la France, sous la direction de Jean Rime, Fribourg, Presses littéraires de Fribourg, 2016.

 

Colloques, journées d’étude et conférences

« L’insecte et le merveilleux : de la vulgarisation au récit d’anticipation (XIXe et XXe siècles) », Séminaire CERIEL 2016-2018, Fictions du futur et poésie d’anticipation, Université de Strasbourg, 9 février 2017.

« Indicible insecte. La faillite du langage et son étonnante réhabilitation chez Michelet », Poetiken des Staunens, Colloque international, Université de Zurich, 1 au 4 février 2017.

« Du "merveilleux vrai" au sublime scientifique : Poétique de la découverte dans les Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre », journées d’étude La Découverte scientifique dans les arts : persistance et mutation de la merveille du XIXe siècle à nos jours, Université Paris-Est Marne-La-Vallée, 19 et 20 novembre 2015. 

« La Vie des abeilles de Maeterlinck : le "vol nuptial" de la vulgarisation et du symbolisme », journée d’étude Littérature et science au XIXe siècle, Ecole Normale Supérieure de Paris, 23 avril 2015.

« Quelle méthode appliquer à l’analyse des liens entre discours savant, "vulgarisation" et théologie naturelle au XVIIIe siècle ? », journée d’Ecole doctorale CUSO Littérature et sciences : un défi méthodologique ? Réflexion sur les problèmes relatifs à la transdisciplinarité, Université de Neuchâtel, 12 mars 2015.

« Faire face au "monde inattendu" des insectes : la mise en récit de l’étonnement chez Michelet et Maeterlinck », colloque international « Staunen als Grenzphänomen », Université de Zurich, 28 au 31 janvier 2015.

« Le Chant du styrène de Raymond Queneau : poème didactique ? », dans le cadre du séminaire de littérature française « Contraintes, créativité et savoirs : Raymond Queneau et l’OULIPO » donné par le Prof. Hugues Marchal, semestre de printemps 2014, Université de Bâle.

 

Interventions dans le cadre du projet FNS « Poétique et esthétique de l’étonnement »

Préparation du colloque Poetiken des Staunens au Workshop IX « Staunen Projekt », 1 au 2 décembre 2016, Baden.

Présentation d’un chapitre consacré à L’Insecte de Michelet au Workshop VIII « Staunen Projekt », 9 septembre 2016, Université de Zurich.

Présentation d’un chapitre de thèse au Workshop VII. « Staunen Projekt », 1 au 4 février 2016, Université de Bâle.

Présentation d’un plan et d’un chapitre de thèse au Workshop VI. « Staunen Projekt », 5 au 8 novembre 2015, Université de Fribourg en Brisgau.

Présentation de textes au Workshop IV. « Staunen und Zeit » et « Staunen und Transzendenz », 7 au 10 mai 2015, Saint-Gall.

Présentation de textes au Workshop III. « Staunen und Wissen », 8 au 9 septembre 2014, Université de Fribourg en Brisgau.

Présentation de textes au Workshop II. « Staunen und die Schwesteraffekte und Schwesterphänomene », 1 au 2 mai 2014, Université de Bâle.

Présentation du projet de thèse au Workshop I. « Staunen Projekt », 3 février 2014, Université de Zurich.

 

Intervention à la Lecture VIII. Francesco Colonna, 8 septembre 2015, Université de Bâle.

Intervention à la lecture VII. Rudolf Otto, 19 mai 2015, Université de Bâle.

Intervention à la Lecture VI. Pétrarque et Saint Augustin, 3 mars 2015, Université de Zurich.

Intervention à la Lecture V. Cicéron, 6 novembre 2014, Université de Zurich.

Intervention à la Lecture IV. Horace, 14 juillet 2014, Université de Bâle.

Intervention à la Lecture III. Pseudo-Longin, 12 mai 2014, Université de Zurich.

Intervention à la Lecture II. Platon et Aristote, 10 avril 2014, Université de Zurich.

Intervention à la Lecture I. Aristote, 27 février 2014, Université de Zurich.

 

 

 

Büro

Etudes Françaises
Maiengasse 51
CH - 4056 Bâle

Büro 207

Telefon:
+41 (0)61 207 12 68