Forschung Literaturwissenschaft

 

Depuis une vingtaine d’années, on constate dans les sciences humaines une tendance de plus en plus marquée à déplacer l’attention du texte littéraire au sens étroit – le fameux canon – vers toutes sortes d’autres manifestations et documents culturels. On a ainsi fait sortir l’œuvre littéraire de sa tour d’ivoire des Belles Lettres pour tisser entre elle et des textes inconnus, mineurs, ou encore considérés comme non-littéraires, des relations transversales qui ont permis de dessiner un paysage culturel plus complexe. Plus radicalement, au-delà de la mise en valeur de liens transversaux et transdisciplinaires, ce sont les présupposés mêmes qui déterminent notre conception de la littérature qui ont été bouleversés et la pertinence du partage entre ce qui est littéraire et ce qui ne l’est pas. S’inscrivant dans ce courant novateur, les équipes du Séminaire de Français sont engagées dans de nombreux projets scientifiques et participent à divers groupes de recherche privilégiant l’histoire et les enjeux des relations entre des œuvres considérées « littéraires » et différents savoirs : théologie, droit, philosophie et plus particulièrement médecine. Ce croisement spécifique touche à l’actualité la plus vive de la recherche en sciences humaines. D'autre part, les relations et chevauchements entre poésie et connaissances, depuis les Lumières à nos jours, sont à la base de nombreux travaux et publications.

 

Aperçu des domaines de recherche respectifs

Littérature et savoirs à la Renaissance, scepticisme et littérature au seuil de la modernité, histoire de la rhétorique, théorie des passions à la Renaissance, les représentations et leur censure à la Renaissance (Dominique Brancher)

Métrique et vers libre: approche interdisciplinaire d'une forme poétique (Anne-Sophie Bories)

Figure de Merlin, Littérature arthurienne, Réception de la littérature médiévale à l'époque contemporaine, Réception de la littérature médiévale au 16e siècle, Editions de romans arthuriens à la Renaissance (Gaëlle Burg)

Littérature de salon, moralistes du Grand-Siècle, circulation et transfert de thèmes et de discours, analyse des passions et quête du soi, constructions et représentations de l'être humain idéal (amant  parfait, honnête homme etc.) (Isabelle Chariatte)

Histoire littéraire et culturelle de la Suisse francophone, Littérature et presse périodique au XVIIIe siècle, Jean-Jacques Rousseau et la botanique (Timothée Léchot)

Poésie et théorie de la poésie, Sciences et Littérature des Lumières à nos jours, Arts visuels et Littérature (Hugues Marchal)

De Sade, Debord, Stimme & Klanglandschaften, Text/Ton/Bild-Verhältniss (Stéphane Montavon)

Diderot, Aspects du libertinage (XVIIe-XVIIIe siècles), Aspects de la culture jésuite (XVIIe-XVIIIe siècles), Régimes du littéraire et du religieux à l’âge baroque, Littérature et savoirs (XVIIe-XVIIIe siècles) (Adrien Paschoud)

L'autobiographie et la littérature personnelle, la génétique textuelle, l'autofiction (Jean-Jacques Queloz)

Économie et littérature au temps des Lumières (Lesage, Marivaux, Voltaire, Diderot) (Slaven Waelti)

 

Doctorant(e)s

Publier, décrire, régler les échanges privés à la fin des guerres de religions (1580–1620)  (Benoit Autiquet)

William Warburton. Essai sur les Hiéroglyphes des Egyptiens (Sarah Braemer)

Poésie et cosmologie dans la deuxième moitié du XIXe siècle : Nouvelle mythologie de la nuit à l'ère du positivisme (Elsa Courant)

Le prosimètre dans la littérature française des XIXe et XXe siècles (Marie Frisson)

Le sens tragique et le féminin au XVIe siècle (Nina Hugot)

La question du lyrisme dans l’œuvre de Jacques Delille (Nicolas Leblanc)

Les rencontres entre humain et animal dans la littérature française du XVIe siècle (Augustin Lesage)

Poétique de l’insecte dans la littérature des XIXe et XXe siècles (Thibaud Martinetti)

La science mise en poème. Écriture poétique des savoirs en un siècle positiviste (1850-1901) (Yohann Ringuedé)